PROPRIÉTAIRES
OUEST CANADIEN
TEMPÉRATURE
  • La constance est la clé.
  • Prévoyez la mise en place et la finition de manière à limiter l’exposition au soleil avant l’application des matériaux pour la cure. Remettez à plus tard une coulée de béton coloré si les conditions sont venteuses. Ne faites pas la mise en place de béton si on prévoit de la pluie, de la neige ou du gel.
  • Prenez connaissance de ce qui vous entoure. Les endroits situés à l’ombre feront leur cure différemment des zones ensoleillées.
  • Un béton foncé ou noir absorbera la chaleur additionnelle pendant les journées ensoleillées et sèches. Ajouter plus de protection de cure pour prévenir la fissuration thermique.
  • Ne pas couler lorsqu’il fait moins de 10 °C.
  • Le béton provenant d’un fournisseur peut avoir une couleur différente si la coulée ou la cure se fait dans des conditions climatiques différentes. La température du béton doit être maintenue entre 15° et 25 °C, dans la plupart des applications, pour qu’un durcissement adéquat se fasse dans la période critique des premiers jours.
  • La température joue aussi sur la quantité d’eau requise pour obtenir un mélange maniable. Cela prend moins d’eau pour obtenir un mélange maniable, lorsque la température est plus fraîche. Les variations du rapport eau-ciment ont un effet considérable sur la couleur du béton. Un plastifiant est nécessaire pour changer l’affaissement si l’affaissement à l’eau prévu formule a été atteint.
NUANÇAGE DES COULEURS
  • Les couleurs de la palette sont approximatives. La couleur dans le béton est affectée par plusieurs facteurs, dont la couleur du ciment, l’affaissement, les pratiques de finition et la méthode de cure. En se servant des matériaux envisagés et les techniques de construction prévues, on peut obtenir des échantillons représentatifs pour obtenir une approbation lorsque le nuançage de couleur est important.
  • Il faut laisser le béton sécher complètement avant d’y mettre un agent de scellement (env. 30 jours.)
  • La couleur du béton continuera à pâlir jusqu’à ce que la cure soit terminée.
  • Le dosage optimal de pigments se situe entre 2 à 7 %, selon le poids des matériaux cimentaires. Le point de saturation est de 10 %. Des dosages plus élevés peuvent considérablement affaiblir la durabilité du produit fini et ne rehausseront pas la couleur davantage.
PRÉPARATION
  • Le sol de fondation doit être nivelé uniformément, compacté et humidifié. Ne pas faire la mise en place du béton où le sol de fondation présente de l’eau, de la gelée ou de la boue.
  • Ajouter une couche de sable, de gravier ou de pierre concassée de 50 à 75 mm, puis compacter avec un équipement vibrant.
  • Le nivellement doit être fait en pente pour que l’eau s’éloigne de la dalle.
  • Si l’on se sert d’un pare-vapeur, il faut étendre une mince couche de sable humide sur la pellicule pour minimiser la fissuration au retrait plastique. Chevaucher les feuilles et couvrir les trous de ruban adhésif.
  • Coffrage et armature : Dans le cas des dalles, le coffrage doit être disposé de manière à atteindre l’épaisseur souhaitée. Il faut suivre la norme de l’American Concrete Institute (ACI) en ce qui a trait à l’armature et la localisation des joints pour prévenir la fissuration.
MISE EN PLACE
  • Prévenir la ségrégation des ingrédients dans le mélange. Placer le béton près de sa destination finale en le déplaçant à la pelle. Il ne faut pas le vibrer.
  • Si l’on ajoute de l’eau au malaxeur ou à la pompe une fois au chantier, la couleur en sera altérée Ne modifier l’affaissement qu’avec un plastifiant. Ne pas utiliser d’outils ou de balais-brosses mouillés. Éviter de vaporiser de l’eau à la surface. Un changement de couleur sera visible après la cure.
  • L’épaisseur minimale du béton doit être constante et adéquate pour son usage final.
  • Si on se sert de pare-vapeur, chevaucher les feuilles et couvrir les trous de ruban adhésif. Placer une couche d’au moins 3 po. (75 mm) de remblai granulaire autodrainant pouvant être compacté sur la pellicule pour limiter la fissuration au retrait plastique.
  • Éviter de faire plusieurs petites coulées et des coulées à des jours différents.
  • Éviter les couvertures, les feuilles de plastique ou le papier imperméable mouillés ou agents de cure à membranes liquide.
  • Protéger les dalles et les structures adjacentes des éclaboussements au moyen de feuilles de plastique.
FINITION
  • La constance dans la finition est obligatoire pour un béton coloré de qualité.
  • Il faut aplanir la dalle après l’arasage. Éviter de donner des petits coups, à moins que l’affaissement soit de plus de 25 mm. Pour réduire la décoloration, se servir de taloches et de règles en bois et éviter celles en magnésium.
  • On attend que la couche de ressuage ait disparu avant d’effectuer l’aplanissage. Ne pas faire pénétrer l’eau de ressuage dans la surface au moyen d’une truelle.
  • Ne pas trop travailler la surface ni commencer l’aplanissage en retard. Cela cause des « brûlures » et des taches sombres.
  • Ne pas saupoudrer la surface de ciment ou de durcisseurs gris.
  • Ne pas brumiser le béton coloré avec de l’eau ou ajouter de l’eau aux outils ou aux balais-brosses. L’ajout d’eau causera une décoloration de la surface.
  • Une finition au balai, à la lisseuse rotative ou texturée produira une uniformité de couleur optimale. Pour obtenir une surface sombre, très dure et de fini super lisse, on doit lisser de manière prolongée. Lisser à la truelle avec soin! Le risque de décoloration (foncer) augmente avec la prolongation du truellage.
  • Le lissage à la truelle tardif cause des « brûlures » ou des taches foncées.
  • L’écart des joints de construction et le moment où ils se font est critique.
  • Les finis en rotations, au balai sec, estampés et rugueux font une cure de couleur plus égale que celle des finis à la truelle.
LA CURE
  • La cure est l’un des aspects les plus importants et elle est souvent négligée dans la construction d’un béton de qualité. Cure inégale = séchage inégal = couleur inégale. Une mauvaise cure aura pour conséquence la fissuration au retrait, le poussiérage et la détérioration de la surface.
  • On peut appliquer un agent de cure dès que la surface n’en sera pas endommagée. (L’exception est la finition au sel). Note : L’utilisation d’agents de cure à base de silicate de sodium peuvent causer une décoloration.
  • Si on se sert d’une scie pour faire des joints de retrait, ils doivent d’être fait avant d’appliquer les matériaux pour la cure. Éliminer tout résidu de coupe par rinçage pour prévenir les taches.
  • Appliquer un produit de cure formulé pour le béton coloré. Se renseigner auprès du fournisseur local.
  • Une cure par vaporisation d’eau, à l’aide de membranes, de papier, de durcisseurs au silicate de sodium et d’agents non approuvés peuvent causer de la décoloration. Si on se sert d’eau pour la cure, on obtiendra une couleur plus claire; l’eau doit être propre, exempte de sels.
  • Nous recommandons de toujours se servir d’un pulvérisateur électrique sans air pour que l’application des produits de cure soit uniforme et constante.
  • Le bois et les autres objets qui demeurent à la surface du béton pendant la cure peuvent causer une décoloration.

Vous avez des questions sur Artevia ou sur les aménagements de béton?

VOIR LA FOIRE AUX QUESTIONS DEMANDER À L'EXPERT